L'Evaluation

Revue des parents oct2015

Un dossier complet...A lire absolument dans la revue des parents

Pour une évaluation bienveillante :

Ancrée dans les mœurs depuis la fin du XIXème siècle, la note sur 20 a la dent dure. Alors que les spécialistes de l’éducation et de la docimologie dénoncent ses effets démotivants, stigmatisants et sélectifs, la réforme de l’évaluation continue à se heurter à de nombreuses résistances, au détriment de l’enfant et de l’égalité entre tous !

La fiabilité des notes est un leurre :

"La note est calculée à partir d'indicateurs clairs et précis et fait preuve d'objectivité"... Rien de plus faux, dénoncent, depuis des décennies, les spécialistes de la docimologie.D'ailleurs, la conférence sur l'évaluation avait proposé 7 recommandations dont la remise en cause des notes.

A lire également "La Constante Macabre" d'André ANTIBI

Un interview de Philippe MEIRIEU :

"Si l'on enlève les chiffres, l'échange peut surgir"... La note est souvent l'unique retour qui est fait aux parents sur le travail des leurs enfants. Pourtant, d'autres moyens, bien plus efficaces, existent pour informer sur les progrès et les difficultés de l'enfant.

Sur le terrain, les choses bougent :

Dans les salles de classe, les expérimentations se multiplient pour contrer les dérives de la note chiffrée et modifier la rapport des élèves au savoir :

L’évaluation des élèves en chantier (3 décembre 2014) Le CSP a remis au gouvernement ses propositions pour mieux valider les acquis du socle commun. Ses préconisations pourraient bouleverser le système d'évaluation actuel.

L’évaluation doit devenir un véritable outil de réussite qui permette à tous les élèves de mieux mesurer les progrès qu’ils réalisent dans leurs apprentissages, de prendre confiance dans leurs capacités et d’identifier leurs difficultés pour y remédier.

Afin de nourrir la réflexion et de définir des objectifs, des principes et des modalités partagés par les élèves, les familles, les enseignants et les équipes pédagogiques, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, souhaite recueillir une série de propositions émanant de la société civile.

La Conférence nationale sur l’évaluation des élèves est une démarche originale, ambitieuse et participative. Un Jury, composé d’acteurs et d’usagers du système éducatif, est convié à élaborer des recommandations fondées sur les résultats de la recherche, les connaissances scientifiques, et les pratiques de terrain, nationales et internationales. Un Comité d’organisation a été constitué pour accompagner cette démarche, qui s’achèvera par les Journées de l’évaluation, du 11 au 13 décembre 2014. À l’issue de ces Journées, le Jury remettra ses recommandations à la ministre.

Présentation par Najat Vallaud-Belkacem

Les Journées de l'évaluation

Les 11 et 12 décembre 2014 se sont tenus, à Paris, les Journées de l'évaluation. Pendant deux jours, experts, scientifiques, équipes de terrain ont présenté leurs travaux et leur expérience pour alimenter la réflexion du Jury de la Conférence.

Consultez les expertises...

... Et les recommandations du Jury en ligne

...ou le rapport en format pdf : Rapport jury evaluation fevrier 2015Rapport jury evaluation fevrier 2015 (147.3 Ko)

 Et n'oubliez pas les expérimentations en cours !

Les compétences et le travail de groupe, pour une évaluation positive :

Au collège Gérard Philipe de Niort, l’équipe pédagogique expérimente un système qui allie l’évaluation par contrat de confiance (EPCC) d’André Antibi (voir la Constante Macabre) et l’évaluation par compétences - continue, différenciée et bienveillante.

Mauvaises notes

Mauvaises notes : c’est de la faute du prof !

L'excuse est bien connue des élèves qui ont eu à justifier une mauvaise note : « c’est de la faute du prof ! » Ce n'est toutefois, dans certains cas, pas totalement faux. Et c’est un enseignant qui le dit !

 

Date de dernière mise à jour : 01/11/2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×